17 November 2019

What the FAQ ?

Comment vous est venue l’idée du Zef ?

Le Zef est né de la nécessité, ressentie par Aurélien dès ses balbutiements d’altiste électrifié: garder à l’amplification un vrai son d’instrument acoustique, tout en éliminant les problèmes liés aux larsens.
Après un passage sur le « Neola » construit en 2013 par Bodo, satisfaisant au niveau sonore mais pas au niveau de la résistance aux larsens et de longues mais infructueuses expérimentations avec des pick-ups électromagnétiques, Aurélien, alors élève de la marine marchande, eut l’illumination un beau jour en bord de mer, de l’année 2016, en buchant sur ses cours de physique, propriété des matériaux etc., afférents aux navires.

Comment ça fonctionne ?

Le principe de base qui fait que le Zef fonctionne, est une vielle histoire en acoustique. Pour schématiser: un émetteur sonore qui est plus petit que la longueur d’onde qu’il est sensé émettre, n’émet rien ou presque. De même, un récepteur de trop petite taille ne pourra capter que des fréquences très élevées. Aurélien a alors eu l’idée, de créer une surface constituée de trop petits récepteurs sonores pour capter quoi que ce soit dans le domaine audio. Cette surface (de la tôle perforée), constitue alors la caisse de nos violons et ne perçoit que très peu les haut-parleurs de retour, de même qu’elle émet très peu de son. On empêche ainsi la caisse, malgré la présence de capteurs de contact sur sa surface, de générer des larsens.
Une caisse de résonance de violon, en aluminium, avec voûtes, ouïes, barre d’harmonie et âme, possédant des propriétés vibratoires légèrement différentes du bois, qui est excitée de la même manière qu’un violon, c’est à dire par des cordes frottées par un archet, va se mettre à vibrer de façon très similaire à celle d’une caisse de résonance en bois. Elle vibre, mais elle n’émet pas de son. De la même manière, elle n’est pas non plus excitée par les ondes sonores lui revenant des haut-parleurs. Ses modes vibratoires « mécaniques » par contre, peuvent être captés électriquement et amplifiés, pour les retransformer en son.

Pourquoi le nom « Zef » ?

Il y a trois bonnes raisons à ce nom:
Premièrement, le Zeph, le vent, vent frais de renouveau que fait souffler le Zef sur le violon dans les musiques amplifiés, empêtrés depuis des décennies dans des concepts peu satisfaisants.
Deuxièmement, des significations lettre par lettre: Le « Z » de Zorro, qui vient venger les pauvres violons maltraités en musiques actuelles depuis trop longtemps. Le « e- », symbole physique de l’électron, et le « f »… de l’ouïe du violon – que le Zef remet à l’honneur.
Enfin, Aurélien, au moment d’avoir l’idée du Zef, était élève de la marine marchande. Et les élèves officiers de la marine marchande sont appelés Zef à bord des navires. Le Zef est donc le petit nouveau promis à un grand avenir.

Pourquoi le Zef est en aluminium ?

Le bois, perforé de façon similaire, deviendrait très cassant. La fibre de carbone, qui théoriquement s’y prêterait très bien, est elle, très difficile à perforer. Le verre et le fromage en tant que matières premières furent écartés d’office.

Le Zef est-il fabriqué en France ?

Oui, le Zef est entièrement fabriqué en France par Aurélien et Bodo, fruit de la maîtrise en lutherie, y compris en petite séries artisanales, du dernier, et de la maîtrise de l’outil informatique et de l’usinage du premier.
Les tôles d’aluminiums, elles, sont issues de la métallurgie nucléaire et biologique.

Pourquoi le Zef est-il mieux que les violons électriques ordinaires ?

Les violons électriques tels qu’on les connaît depuis une quarantaine d’années, font l’impasse complète sur la caisse de résonance pour éviter tout phénomène de larsen, remplaçant en gros cette caisse par une poutre pleine en matériaux divers et variés. Ce qui les rend souvent lourds. Ils captent la seul vibration des cordes, amputant ainsi le son de toute la complexité et chaleur apportées par la caisse de résonance. Les modèles haut de gamme tentent de restituer cette complexité harmonique, sans pouvoir tout à fait perdre le son type « MIDI » que développe le seul signal d’une corde frottée, et ne remplace en aucun cas la courte réverbération naturelle, apportée par une vraie caisse de résonance.

Qu’est-ce qu’un larsen ?

Le larsen est le pire ennemi de l’instrumentiste amplifié. Il se crée, sur certaines fréquences notoires, par le retour du son de l’instrument par les haut-parleurs. Les ondes sonores en provenance des haut-parleurs mettent alors l’instrument en vibration sur sa propre fréquence, ce qui l’amplifie, la machine s’emballe et le duo instrument – haut-parleur reste bloqué sur cette fréquence très forte et très désagréable. Certains guitaristes électriques recherchent cet effet en se plaçant délibérément devant les haut-parleurs. Malheureusement, le larsen avec un instrument électro-acoustique, n’est pas contrôlable de la même façon.
Avec un instrument acoustique amplifié, le Larsen se déclenche soit à partir d’un certain niveau sonore, soit très rapidement et presque inévitablement avec certains effets électroniques. Il est en plus dépendant de la distance entre l’instrumentiste et le haut parleur.

Est-ce que le Zef a besoin d’un pré-ampli ?

Le pré-ampli n’est pas nécessaire, mais très fortement recommandé. Il permet de faire un pré-réglage, notamment du volume, et de rentrer en ampli ou console de mixage avec un niveau accru.

Est-ce que le Zef a besoin d’une alimentation électrique ?

Non. Le Zef en lui même n’a besoin ni de piles, ni de branchement d’autre que sur l’ampli. Le préampli a, lui, besoin d’une alimentation 9V, soit externe, soit par pile embarquée.

Est-ce que je peux jouer le Zef sans amplification ?

Le Zef, du fait d’avoir une vraie caisse de résonance, bien que « muette », fait un excellent instrument d’étude. Le niveau de son émis est suffisamment bas pour ne pas déranger voisins ou enfants, de jour comme de nuit, mais suffisamment fort pour s’entendre, y compris dans les nuances. Du fait de la caisse vibrante, on a le vrai « feeling » du violon. Et bien sûr que l’on peut aussi le jouer avec un casque !
Comme pour tous les autres violons électriques, on peut travailler au casque et ainsi ne pas déranger parents, enfants ou voisins… Mais avec le Zef, on ne travaille pas seulement la justesse, les intentions de jeu sont pleinement retranscrites par l’instrument.

Est-ce que le Zef supporte tous les effets électroniques ?

Oui, le Zef supporte absolument tous les effets électroniques. Seule la combinaison wahwah + saturation peut déboucher sur des larsens, à très forts niveaux. Mais ceci est même vrai pour des instruments solid-body, c’est à dire sans caisse de résonance. On conseille alors d’utiliser un gate qui supprimera en plus les bruits de manipulation de l’instrument lorsque la saturation est enclenchée, ce qui est une pratique aussi courante avec les solidarités-body.

Est-ce que je peux jouer le Zef sans câbles ?

Bien sûr que le Zef est compatible avec les systèmes HF. Nous nous ferions un plaisir de trouver avec vous le meilleur endroit pour placer l’émetteur sur la caisse de l’instrument.

Les capteurs ont l’air fragiles. Est-ce qu’ils durent dans le temps ?

Nous préconisons un changement des capteurs tous les deux ans environ. C’est peu onéreux et vous garantit d’avoir toujours un son au top. Pour ce faire, vous pouvez soit venir nous voir à Toulouse ou Paris, soit nous expédier votre Zef par colissimo.

Quelles cordes est-ce que vous recommandez pour le Zef ?

Les cordes ont une vraie incidence sur le son du Zef, tout comme sur le son d’un violon acoustique. Vous pouvez donc personnaliser le son de votre Zef avec le jeu de cordes de votre choix.

Est-ce qu’on peut faire des réglages sonores sur le Zef ?

Le Zef étant muni d’une âme et d’un vrai chevalet de lutherie (et non pas d’une grossière planchette verticale comme beaucoup de violons électriques), un luthier habilité peut faire des réglages sonores comme s’il s’agissait d’un violon acoustique.

Quels capteurs utilisez-vous ? Pas de vulgaires piézo, quand-même ?

Eh bien, si. Nous utilisons des capteurs piézo. Ce qui fait que le son est si bon à la sortie, c’est, d’une part que ces capteurs sont situés sur la table et le fond de l’instrument, et d’autre part que nous utilisons des capteurs en PVDF. Ce matériau, cousin du PVC se présente sous la forme d’un film. Aussi, contrairement aux capteurs piezo en céramique, ils ont une réponse en fréquence absolument plate dans le domaine audio. Pas de fréquence nasillarde donc.
D’ailleurs, ce film est aujourd’hui très couramment utilisé dans les micros et haut-parleurs de téléphone. Vous aviez remarqué que le son des téléphones s’est amélioré depuis quelques années ? Eh bien c’est grâce au PVDF.

Peut-on customiser le Zef ?

Notre version de base est dores et déjà customisable grâce à de nombreuses options, nous vous laissons les consulter sur notre grille de tarif.
Si vous voulez aller plus loin dans la personnalisation de votre instrument (gravure sur les éclisses, couleur du manche, du chevalet, sculpture particulière de la tête, cinq cordes, six cordes ?,…), nous pourrons vous faire un devis après discussion du prix.