Didier Lockwood, France

Le Neolin de Bodo Vosshenrich est une révélation, on en rêvait, il l’a fait!

Bien sûr bon nombre de puristes du violon verront en cet instrument une régression insupportable.
Comment oser poser de vulgaires frettes sur un instrument qui a gagné sa magnifique liberté d’expression en les ôtant?

On démocratise tout simplement ! 
Il existe bien plus de violonistes à la justesse et à la technique très approximatives que de grands concertistes. 
Pourquoi ne pourrions-nous pas rendre cet instrument accessible à tous, à tous ceux qui auraient le désir de commencer à jouer ou de continuer à jouer du violon en évitant ces heures et ces heures d’études fastidieuses?

Le Neolin est une fantastique entrée en matière pour le débutant, car il lui permet de visualiser et de conceptualiser son instrument.

Au delà du principe pédagogique, le Neolin offre des qualités nouvelles, tant dans la diversité de ses sonorités, que dans l’expression toute particulière que lui confèrent les frettes (très appréciables notamment pour le répertoire des musiques improvisées ou actuelles ou encore le baroques.)

Jouer du Neolin n’altère en rien votre technique violonistique, bien au contraire, cela vous  permet de vous faire l’oreille, et de jouer gammes et modes difficiles à appliquer sur un violon traditionnel. Et en plus, il vous permet de vous initier à la mandoline!

A essayer sans restriction!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *